WordPress et référencement naturel

WordPress et référencement naturel

WordPress et SEO

De temps à autres, le blog de WPFR accueille la plume de membres de la communauté francophone. Aujourd’hui, Daniel Roch de seomix.fr souhaite vous parler de SEO.

N’hésitez pas à nous envoyer vos propositions d’articles !

Un bon site Internet se définit avant tout par des contenus pertinents et une ergonomie adaptée. Cependant, si l’internaute ne vous trouve pas sur les moteurs de recherche, vous n’avez que peu de chances de vous faire connaître. Pour cette simple raison, de plus en plus de webmasters doivent prendre en compte la problématique du référencement naturel.

WordPress est partiellement optimisé

WordPress est partiellement optimisé  pour le référencement, mais il peut être mal utilisé. On peut ainsi nuire à sa propre visibilité sans s’en rendre compte. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je travaille en tant que référenceur depuis plusieurs années, et je pense pouvoir l’affirmer : de base, WordPress est l’un des CMS les plus optimisés pour les moteur de recherche.

Cela ne veut pas dire qu’il est réellement optimisé pour le référencement, mais juste qu’il est plus adapté que d’autres CMS (en les comparant avec le thème par défaut et les réglages de base). On peut en effet constater que les développeurs ont bien travaillé certains aspects, notamment :

  • La structure HTML bien agencée pour les contenus et le thème par défaut.
  • Les permaliens et la réécriture d’URL.
  • Les informations sur les médias, notamment la possibilité d’ajouter une balise Alternative.
  • Un système de trackback (WordPress notifie d’autres blogs ou services de chaque mise à jour du contenu).
  • Une facilité pour rédiger et publier du contenu.

C’est d’ailleurs pour ces raisons que WordPress connait un tel succès, avec actuellement près d’un site sur 5 qui se créer avec cette plateforme.

Il reste du travail à faire

Cependant, le monde n’est pas tout rose. Comme je l’ai dit, WordPress peut parfois être mal utilisé, et certains thèmes peuvent également vous nuire. Lors du CMS Day (auquel j’aurais beaucoup aimé participer), un orateur parlait de WordPress en ces termes :

Google référence mieux les sites sur WordPress, tellement ils représentent un gage de qualité

C’est malheureusement faux, car certains paramètres inoffensifs peuvent se retourner contre l’utilisateur. Je ne rentrerai pas dans tous les détails des optimisations que vous pouvez et devez appliquer, mais voici quelques lacunes flagrantes de WordPress, et des pistes pour les résoudre.

Le contenu dupliqué

C’est le gros point noir de ce CMS. Avec de mauvais paramétrages, vous allez dupliquer presque à l’infini votre contenu, c’est à dire que le moteur de recherche va pouvoir accéder aux mêmes publications avec de multiples adresses différentes.

Et plus ce sera le cas, moins il va trouver pertinent vos contenus. Pire encore, il risque d’indexer des contenus peu pertinents, et ainsi mettre en avant des pages secondaires de votre site.  Pour éviter cela, voici quelques conseils

Utiliser la structure de permalien /%postname%/

Cela évitera la duplication de contenus quand vous placerez un même article dans plusieurs catégories.

Ainsi, chaque article a une URL unique. Si vous avez optez pour /%category%/%postname%/, vous prenez le risque d’avoir un contenu identique sur plusieurs adresses web.

Associez un nombre limité de mots clés dans vos articles.

C’est sans doute à cet endroit que la plupart des utilisateurs font des erreurs. Il faut les utiliser avec parcimonie, c’est à dire 2 à 4 mots clés par publication au maximum.

Pourquoi ? Tout simplement parque cela provoque là aussi de la duplication de contenus. Il faut donc que le mot clé :

  • soit pertinent par rapport au contenu.
  • soit différent du titre de l’article et de la catégorie.
  • soit suffisamment différent des autres mots clés du même article ; évitez par exemple d’associer “CMS WordPress” et “WordPress CMS” pour un même article.
  • soit compréhensible sans le contexte : évitez par exemple le mot clé “services” et préférez “services en référencement naturel“.

Pour la petite histoire, j’ai déjà vu un site qui avait environ 700 articles mais plus de 10000 pages de mots clés différentes, soit environ 14 mots clés différents par article.

Évitez d’afficher les pages d’archives par date

Sauf cas exceptionnel, vous devez bannir les archives par dates sur votre site.

La raison est simple : sémantiquement, cette hiérarchisation d’information n’a pas de sens. Et même si elle en a une pour l’utilisateur, celui-ci y trouvera son compte si vous avez une catégorisation logique de vos contenus avec vos catégories et mots clés.

Conservez-les uniquement si vos contenus sont fortement liés à une date précise, et que vous souhaitez vous référencer par une date.

La gestion des redirections 301 et des erreurs 404

Là aussi, WordPress est à la traîne : nativement, WordPress ne vous permet pas de gérer le déplacement de vos contenus (avec une redirection 301) et la gestion des erreurs 404 (dans le sens où vous ne disposez d’aucun moyen pour savoir si des utilisateurs rencontrent ce type d’erreur).

Pour cela, il vous faudra utiliser une extension. Je vous conseille notamment l’excellent Redirection qui est un vrai atout pour votre référencement, et qui permet d’ajouter à la volée des redirections 301 et de suivre en temps réel les erreurs 404 de votre blog. Pensez juste à videz le “journal” de ces erreurs de temps à autre car cela peut prendre une place énorme dans votre base de données.

L’optimisation des contenus

Autre exemple de ce que vous pouvez mal faire sur WordPress, c’est l’optimisation de vos contenus. Quand vous publiez un article, le CMS vous donne accès à de nombreuses options, mais un trop grand nombre d’utilisateurs ne les utilise pas… C’est pourtant dommage, car WordPress permet nativement de mieux structurer vos contenus, notamment avec :

  • L’ajout d’une balise texte alternative pour vos images.
  • La hiérarchisation des informations d’un contenu avec des balises de titre (les fameuses balises H1 à H6).
  • La modification du permalien, c’est à dire l’adresse de votre contenu
  • L’insertion aisée de liens et d’éléments en gras.

En d’autres termes, WordPress vous donne tous les outils pour avoir un contenu bien structuré, alors servez-vous en !

Un guide sur WordPress et le référencement naturel

Ces points sont des exemples concrets de problématiques de visibilité que WordPress peut causer mais il en existe malheureusement des dizaines d’autres, qui sont soient liées au thème utilisé, à l’historique du site, au paramétrage de celui-ci ou encore aux plugins activés.

Note de WPFR :

Daniel Roch publie ses articles sur seomix. Il a récemment publié un guide SEO, “WordPress et SEO sur Abondance“, que vous pouvez acheter sur WP-Référencement. D’autres conseils gratuits sont disponibles sur ce même site.

39 commentaires

  1. Christophe @ Tyseo

    Attention aux thèmes. Autant certains facilitent le travail des robots autant d’autres sont une vraie catastrophe : balisage sémantique, contenu dupliqué, navigation js, poids trop important des pages, dissimulation de liens…

  2. eric

    Je crois qu’il faut faire trés attention avec les modifications de la structure des permaliens. C’est une action qui n’est pas anodine et qui est délicate, il y a des précautions à prendre car certains bloggers ont eu des plantages.

    A vouloir trop bien faire , parfois on peut perdre tout le bénéfice capitalisé depuis la creation d’un blog.

    Jusqu’a cet article tres interessant qui va droit au but, j’ai lu tout et son contraire notamment sur la forme de la structure des permaliens.

    Finalement (tres souvent conseillé apparement à tort) , j’avais opté pour la structure: /%category%/%postname%/

    Soit je ne change rien, soit je m’embarque dans une modification délicate qui va me faire perdre en referencement naturel et avec des erreurs de pages 404 (meme avec le plugin -redirection- que je trouve tres diffcicile a interprétrer (type d’erreurs..) et a parametrer.

    -Finalement j’ai un blog avec la structure:/%category%/%postname%
    celui presente des liens pas toujours homogéne (numero ou parfois titres).

    -Et un autre avec la structure:/%year%/%monthnum%/%day%/%postname%/

    Ce dernier est bien référencé et indexé.Seul le probleme de la date me gène, cela n’est pas trés “propre” en terme d’indexation.

    Pas si simple tout ça..en fin de compte.

  3. Régis

    Article très claire et instructif.

    Ma structure de permalien est celle-ci :
    /%year%/%monthnum%/%postname%/
    A priori je ne prends pas trop de risques, mais si quelqu’un à un retour négatif sur ce point je suis preneur.

  4. eric

    Une fois que l’on a démarré avec un type de structure bien précis, il vaut mieux rester comme ça et ne rien changer.

    Par contre, au démarrage d’un site WP, il faut bien prendre son temps pour choisir la structure idéale pour le type de site que l’on met en ligne.

    Ce qui m’etonne, c’est que j’ai un site qui ne semble pas avoir la structure adéquate au niveau des permaliens, et qui génére beaucoup de trafic avec une tres bonne indexation et visibilité dans son domaine.

    Pour l’autre (beaucoup moins bien indexé), j’avais pourtant pris soin de suivre (dés la mise en ligne) les recommandations des spécialistes sur la structure permalien ideale (meme CMS, memes plugins, memes methodes…)

    Seul difference, le theme est différent.
    Donc les themes choisis semblent jouer un tres grand role comme tu le dis.

    Ou alors il n’y a pas de structure permalien idéale car je ne suis pas du tout pénalisé alors que les permaliens utilisés (avec une date) ne sont pas tres recommandés ni pratiques (pour le s articles qui datent un peu..).

  5. eric

    regis, c’est justement de la structure de ce permalien (bien souvent déconseillé à cause des dates) qui me donne de tres bons resultats pour un blog d’infos.

    Par contre, pour du e-commerce ce n’est pas le meme cas de figure.

  6. Arnaud

    Malheureusement, je ne suis pas du tout en accord avec la structure d’URL conseillé.

    Pour infos, opter pour la structure /category/postname n’est pas une erreur, loin de là.

    Cela donne une certaine logique de structure à Google et si vous avez peur d’un quelconque duplicate content, WordPress peut ajouter un id à la fin.

  7. Daniel Roch auteur de l’article

    @Arnaud : malheureusement, cela va quand même provoquer de la duplication de contenus pour les articles placés dans plus d’une catégorie, même avec un ID dans l’URL. Par exemple :
    – /categorie1/postname-32
    – /categorie4/postname-32
    (sans compter les duplications avec les URL des archives par date ou par mot clé).

  8. Régis

    Merci pour ces réponses.

    WordPress n’est dans mon cas utilisé que pour sa fonction blog. Nous utilisons Prestashop (actuellement en phase de prod) pour la partie e-commerce.

    Je me posai justement la question posée par les mots clef et le risque de duplicate. L’article a donc plutôt bien éclairé ma lanterne.
    Si les mots clefs sont remplis, mais pas affichés en bas de chaque article, alors le risque n’existe plus n’est-ce pas ?
    Au pire, si la personne utilise le wigdet Nuages de mots, il y a aura un peu de duplicate mais sur les principaux mots simplement.

  9. Régis

    @Arnaud, effectivement, j’avais suivi cette logique aussi il y a quelques années pour un blog, et j’avais du me résoudre au fait que j’avais de la duplication.

  10. Arnaud

    Pour faire ça, il faut vraiment s’amuser à nommer de la même façon ces articles.

    Généralement, à moins de n’avoir aucune imagination, il y a toujours une petite différence dans le titre de ces article.

    Reste qu’il faut relativiser cela histoire que ceux/celles qui ont un blog depuis longtemps ne s’amusent pas à changer toute leur structure à cause de cela… Ca n’en vaudra peut-être pas la peine 😉

  11. eric

    merci arnaud
    je pense aussi qu’il faut relativer avec les duplicate, il ne faut pas exager non plus. Google a un gros seuil de tolerance..heureusement d’ailleurs.

  12. Comme une image

    Je tiens à rappeler à nos amis « pros » de WP comme CMS que c’est, à la base, un outil de « web log » (donc un journal) et qu’à ce titre, le classement des archives par date à une valeur sémantique fondamentale.
    À titre personnel, même pour les sites qui s’écartent d’un contenu ancré dans le temps, que mettre au moins l’année dans l’URL ne serait pas du luxe, et éviterait de tomber sur du contenu complètement périmé (gloire à mon ami Google et sa possibilité de filtrer les résultats de recherche par période).

  13. 4h18

    @Comme une image : +1 !!!
    C’est insupportable d’arriver sur une page qui présente un contenu périmé.

    Alors, oui, ça fait grimper les stats, mais la pertinence en prend un coup dans la gueule.

    Mettre le mois et l’année dans l’url, c’est gagner en pertinence. On ne peut dire d’un côté “soyez pertinent dans la rédaction” et de l’autre, oubliez les dates. Ce n’est pas cohérent, et contre productif.

    Avis que je partage avec moi même et ceux qui le voudront bien ((:

  14. webpro

    super article qui résume bien l’ensemble des techniques nécessaires en référencement naturel , pour ma part dans ma société offshore je met l’accent sur les backlinks avant tout.

  15. Mathieu

    Cette article est une excellente base pour le référencement de son site WordPress. Il faut dire que WordPress est vachement bien fait pour tout ce qui est du référencement et pas seulement.
    Et puis de nombreuses extensions, comme all in seo ou wordpress seo existent pour pousser son réf encore plus loin ! Ce WP est une vrai merveille et c’est que le début.
    Thème WordPress

  16. assurance auto

    Cet article tombe a pic car je cherchais un avis justement entre la structure des liens qui inclus la catégorie ou pâs.Effectivement comme souligne l’article, elle ffre une meilleure portabilité et évolutivité.par ailleurs, j’ai mis en place la structure avec les catégrie sur d’autres Blogs et j’ai vraiment l’impression que le référencement est meilleurs.merci pour l’explication.

  17. Mobi Resto

    Bonjour, savez-vous pourquoi WordPress n’intégre oas de base, certains fonctions indispensable au référencement ?

    Je pense notamment au title de wordpress par éfaut à revoir …

  18. Dora

    Daniel tu pense écrire une deuxième version de ton livre sur WordPress ? tes articles sont déjà très riche en informations mais après #penguin tu pense actualiser tes conseils ?

  19. hanane

    Un excellent article qui va appuyer le travail de plusieurs professionnels en référencement. Ainsi, merci infiniment pour les infos y fournies.

  20. Emilie

    Un excellent article très complet, merci. WordPress est un CMS vraiment bien optimisé pour les moteurs de recherche. Et en plus, si on l’utilise bien, on peut qu’augmenter nos chances de se positionner dans les moteurs de recherche.
    Je trouve que le permalien est l’une des choses les plus importantes actuellement.

    Emilie.

  21. Régis

    @4h18
    j’irai dans le même sens. J’ai tendance à mettre systématique année et mois dans l’URL.
    Et je proscris les catégories.

    @Arnaud
    Relis bien le message de DanielRoch, tu as du lire trop vite car tu réponds à côté. Il y a duplication, non pas parce que le type est trop con et écris des titres identique, loin de là. Mais il y a duplication si, UN MêME article est intégré dans plusieurs catégories.

  22. Séduction par CCA

    De bons conseils que tu donnes là ! J’ai commencé à m’intéresser au référencement de mon blog wordpress il y a quelques temps, et je retrouve dans ton article des conseils que j’applique dors et déjà.

    Cependant, tu me donnes tout de même quelques nouvelles pistes à exploiter, notamment l’optimisation intérieur de son blog.

    Au plaisir de te lire,
    Hugo.

  23. ysalypse

    Bonjour,
    Y à t il quelque chose de spécifique pour l’url canonique ?

    Bien que j’ai eu du mal à arriver en 1ere page de Google sur le mot clef berger allemand, j’y étais ..

    Mais en 15 jours je suis dégradé à la 6ieme page, sans changement réel du contenu de cette page, les autres pages (berger allemand caractère, oreille, santé ou éducation) arrivent en premières page..

    La SEO est appliquée du mieux de mes connaissances, la hiérarchisation aussi (h1 et h2), et le contenu de mon site me semble informatif…(oui mon page rank est nul).

    Je me demande si une page index.html statique à la racine du site pourrait être une bonne idée ?

    Bref je sais pas quoi faire … si vous avez des idées… Merci

    PS: j’ai monté mon thème moi même.

  24. Aurélien

    EXcellente checklist d’éléments à traiter pour bien référencer son site. C’est vrai que WordPress suit les bonnes pratiques de bases du SEO d’un site c’est donc un grand gain de temps que de l’utiliser.
    Sans compter sur les différents plugins qu’il est possible d’installer.

  25. lexylexy

    bonjour, est ce que vous savez comment WordPress notifie aux moteur de recherche l’indexation d’un nouveau site car je voudrais reproduire manuellement sur mon site http://www.la-loiduflot.org le processus car il n’est pas sous wordpress pour des raisons de limitations de l’hébergeur (BDD)?

  26. SEO internet

    A mon avis WordPress est le meilleur des CMS pour la convivialité ainsi que pour le référencement naturel.
    Il est facile de faire du duplicate content mais avec un peu d’attention on peut aisément bien l’optimisé.
    On rank ensuite très bien sur des requêtes phares 😉

Les commentaires sont fermés