Les WordCamps en France

Les WordCamps en France

Nous avons récemment lancé un appel aux leaders de WordCamps afin de discuter des prochaines dates de leurs évènements et avons souhaité faire une sorte de récap des WordCamps possiblement organisables en France.

À cette réunion étaient présents et présentes Valérie G. Amaury B., Julio P, F-X B., Marie C., Maylis L, les autres leads n’ayant pas répondu à l’appel.

Pourquoi ?

Dans le but d’éviter des chevauchements de date d’évènements, plus particulièrement en France ; car n’oublions pas que des WordCamps proches comme Angleterre, Belgique, Suisse et même Europe, US sont assez plébiscités par les membres de la communauté.

Encore, il n’y a pas QUE les WordCamps, il y a aussi WPMX Day, ParisWeb, SudWeb, BlendWebMix, WPN Digital, WPTech, etc., ce qui fait que le nombre de visiteurs à un WordCamp dépend aussi de leur budget de déplacement annuel, plus il y a d’évènements, moins les gens sont présents partout !

Aussi, la qualité de sponsoring dépend du montant alloué par chacun à chacun des WordCamps. Ainsi, plus il y a de WordCamps, moins il est possible aux sponsors de tous les financer, ou moins il est possible pour eux de souscrire à des formules élevées (Gold, Platine etc.).

Puis, les sponsors réclament assez souvent un planning des WordCamps le plus tôt possible afin de pouvoir organiser plus facilement leur trésorerie, pouvoir faire un retour plus rapide et tôt aux organisateurs.

Comment ?

Lors de cette réunion, nous avons pensé à une solution réalisable qui serait de faire tourner l’organisation de WordCamps par secteur, pour laisser à la fois la chance à de nouvelles villes d’organiser un event, ainsi que pour éviter 2 WordCamps proches, que ce soit géographiquement ou dans le temps.

Voici les secteurs avec les villes ayant déjà organisé un WordCamp associées :

  • Secteur A : Lille, Paris
  • Secteur B : Nice, Marseille, Aix
  • Secteur C : Lyon, (Genève, pas en France mais si proche qu’il faut faire attention à ne pas être en concurrence)
  • Secteur D : Bordeaux, Nantes

Libre à d’autres organisateurs et organisatrices d’ajouter leur ville dans un secteur. Pour faire tourner les secteurs, l’idée est de faire 3 WordCamps par an (WPTech inclus en tant que WordCamp) et de prendre 1 ville par secteur. Puis l’année d’après, on recommence, on reprend 3 des 4 secteurs, une nouvelle ville, etc.

Voici un brouillon possible de dates :

  • Janvier : WCamp 1
  • Février
  • Mars
  • Avril: WordCamp London (fin avril)
  • Mai : WCamp 2 / SudWeb
  • Juin : WordCamp Europe (début juin)
  • Juillet : Rien
  • Août : Rien
  • Septembre
  • Octobre : WCamp 3 – Paris web
  • Novembre : BlendWebMix
  • Décembre

Quand ?

Maintenant. Pourquoi pas ! Dès à présent, il vous suffit de venir sur le slack wordpressfr, dans le canal #wpfr` afin de nous faire part de votre envie d’organiser un WordCamp, que ça soit une première édition ou pas.

Nous vous proposons donc ainsi de centraliser les demandes françaises afin de poser un planning simple et rapide tous ensemble dans le but d’être certains et certaines que votre évènement n’entre pas en concurrence avec un autre évènement, WordCamp ou autre.

Amélioration de l’organisation

Quand on organise un WordCamp, beaucoup de choses se ressemblent, il y a un certain protocole à respecter, il est dicté par le WordCamp Central. WPFR est ravi d’aider ses adhérents grâce à toutes ses précédentes expériences, et aussi dans le sponsoring de votre WordCamp.

Cependant, il y aussi d’autres points plus locaux à régler, comme le design et l’impression des badges, l’achat des goodies, le matériel vidéo/audio (j’y reviens juste après), le stockage de tout ça (idem), et la recherche de sponsors, la recherche des traiteurs, la recherche du lieu de l’event et de la soirée, etc.

Pour tous ces points, WPFR s’engage à aider les organisateurs et organisatrices adhérant à notre suggestion, dans leurs démarches en leur fournissant des documents contenant la liste des personnes à contacter leur faisant ainsi gagner un temps précieux. Sur le slack nous (WPFR et les leads) serons aussi présents pour partager nos expériences pour vous aider dans vos démarches.

Je reviens sur le point de la audio et vidéo, nous avons pensé nous procurer tout ce matériel au lieu de recevoir une valise de la part de Central sans vraiment savoir si ça fera l’affaire. Ceci serait acheté sur le compte de WPFR et prêté à n’importe quel personne adhérente de l’association qui en a besoin pour organiser un WordCamp.

Pour le box, il s’agirait là d’avoir une personne dédiée par WordCamp capable de stocker temporairement des goodies, du matériels, des booths sponsor etc, cela évite de toujours avoir à chercher qui peut s’en charger.

Du côté des sponsors, comme indiqué plus haut, c’est encore là notre but de pouvoir leur fournir notre calendrier prévisionnel. Si vous n’en faites pas partie, vous avez donc forcément moins de chances d’obtenir de l’aide de la part de certains. Et pour leur organisation de trésorerie, ce planning est plus que bienvenue !

Durant l’évènement aussi nous pouvons aider à l’organisation, cela peut être dans le choix du nombre de tracks, du nombre de jours, du nombre de participants maximum. WPFR ferait le rôle d’un WP Central local dans votre organisation.

Le mot de le fin

Attention, ceci n’est que suggestion et non pas une obligation, mais si tout le monde joue le jeu, alors il est fort probable que la qualité des évènements soient meilleures, que le sponsoring soit plus simple, que les visiteurs affluent plus simplement.

Merci d’avance de faire passer le mot si vous entendez que quelqu’un souhaite organiser un WordCamp en France, merci de jouer le jeu avec nous, et bon (prochain) WordCamp !

9 commentaires

  1. Benoît Catherineau

    Cette proposition est excellente. Super idée !
    Cette suggestion d’organisation est vraiment le signe du succès de ces événements.

    Une telle organisation ne peut que contribuer à poursuivre ce succès dans l’avenir.

    Bravo à toutes et tous pour votre implication.
    Fier de voir tout le chemin parcouru par cette communauté.

  2. imath

    Bonjour WPFR,

    Merci d’avoir partagé les résultats de votre consultation au sujet des « WordCamps possiblement organisables en France ».

    Ayant été le coordinateur des éditions 2018 et 2019 du WordCamp de Paris, je confirme avoir été invité à participer à cette réunion. Je n’ai malheureusement pas pu y assister, mais j’avais indiqué que j’aurais été enchanté de communiquer mon avis sur les sujets abordés si toutefois je recevais l’ordre du jour. Comme je n’ai rien reçu, ça n’a manifestement pas été possible : ce n’est pas bien grave, cet article me donne l’occasion de le faire.

    J’aimerais préciser qu’il n’est pas requis d’être membre de cette association pour organiser un WordCamp en France, mon cas personnel le prouve. La validation de l’utilisation de la marque « WordCamp » pour un évènement portant sur WordPress est exclusivement géré par le support communautaire central de WordPress. J’invite le lecteur ou la lectrice intéressé·e à parcourir les manuels qui présentent les différents rôles de l’équipe communautaire officielle de WordPress depuis cette page:
    https://make.wordpress.org/community/handbook/

    Pour celles et ceux qui découvriraient WordPress, je vais prendre quelques lignes pour définir « WordCamp » :
    Il s’agit de l’événement annuel officiel de WordPress dédié au projet open source. Tous les contenus présentés lors des conférences, ateliers contributifs ou autres activités doivent porter sur WordPress. C’est un événement qui se veut ouvert à toutes et tous, il est organisé par une équipe locale pour le périmètre d’une ville en priorité. C’est une célébration annuelle de WordPress pour la communauté locale qui se réunit plus régulièrement à l’occasion de plus petites rencontres que nous appelons des meetups. C’est aussi un événement très abordable puisque le billet pour assister à une journée de WordCamp coûte entre 20 et 25 euros. Les organisateurs sont bénévoles et la plupart du temps sont des amateurs en matière d’organisation d’événements : ce n’est donc pas un événement professionnel. L’important est surtout de se retrouver et d’échanger au sujet de WordPress, la considération qualitative des contenus, du lieu ou de la restauration étant secondaire.

    Pour en revenir au sujet principal de cet article : je N’adhère absolument pas à la volonté de limiter le nombre de WordCamps en France ou dans tout pays d’ailleurs. Je regrette énormément cette approche et la déconseille vivement pour plusieurs raisons.

    1. D’abord elle me parait être en contradiction de ce que je comprends des missions de votre association à la lecture de ce paragraphe de la page ‘L’association’ : « Plus que l’organisation, l’association WPFR encourage, conseille et supporte les organisateurs d’événements autour du CMS. Toujours dans l’objectif de promouvoir l’application en francophonie, l’association supporte toutes les initiatives sérieuses autour de WordPress. Les événements régionaux et locaux sont notamment relayés sur le site. » TOUTES les initiatives, c’est à dire sans considération de quota annuel.

    2. Ensuite la plupart des raisons évoquées sont à mon avis très discutables : je vous invite à consulter les résultats de l’équipe communautaire néerlandaise qui en passant d’un WordCamp national à 4 WordCamps locaux a développé son nombre de participants uniques, de sponsors uniques, d’orateurs uniques et d’organisateurs uniques. C’est à mon avis une excellente source d’inspiration sur la manière de faire connaître et aimer WordPress dans un pays. S’agissant du planning prévisionnel attendu par les sponsors locaux, je ne crois pas que satisfaire ce besoin nécessite une limitation du nombre de WordCamps : un planning reste un planning qu’il contienne 3 ou 20 dates.

    3. Je doute que le nombre de WordCamps en France soit si abondant qu’il faille le réguler. Si on s’intéresse à l’année 2018 par exemple, il n’y a eu que 3 WordCamps français alors que nos voisins espagnols ont pu profiter de 10 WordCamps, que nos voisins italiens de 6, que nos voisins anglais et néerlandais de 4. Pourtant tous ces pays sont d’une superficie et d’une population moins importantes que les nôtres.

    4. Même si je suis convaincu que vous avez les meilleures intentions du monde, une possible dérive de votre suggestion pourrait être que l’organisation et le sponsoring (voir d’autres équipes comme les orateurs) deviennent des clubs très fermés. Je préfère préciser que toute entreprise et tout individu doivent toujours rester les bienvenus pour soutenir ou participer à l’organisation de ces événements communautaires.

    Bref. Je crois au contraire qu’il faut continuer à promouvoir WordPress au plus proche de ses utilisateurs et à les encourager à se rencontrer. Je pense que les WordCamps locaux n’ont pas besoin d’être coûte que coûte des shows professionnels, même si c’est super lorsqu’on peut le faire. Ce sont avant tout des moments conviviaux au cours desquels on fait des rencontres et on apprend au contact de nos paires.

    Quelques suggestions à mon tour:

    1. Une initiative comme l’organisation d’un WordCamp France qui tournerait sur les villes de France pour développer le nombre de groupes meetup (une trop petite vingtaine à ce jour) et pourquoi pas de WordCamps locaux me parait plus adaptée à notre besoin de promotion du logiciel open source, par exemple. Ce format plus régional de WordCamp existe déjà d’ailleurs: WordCamps US, EU, Nordic, Asie.

    2. Accompagner la généralisation des dispositifs d’accessibilité pour tous les WordCamps que ce soit pour les personnes ayant un handicap (ex: Vélotypie) ou qui n’ont pas pu venir (Diffusion en direct).

    3. Développer la mise en place d’un deuxième ou d’un troisième jour de WordCamp dédié à la contribution à WordPress.

    Point de détail: je ne crois qu’il faille assimiler tout événement WordPress au terme WordCamp. Les WPTech, WPMX, WPNdigital ou autre WPQQchose ne sont pas des WordCamps.

    Enfin il est écrit « Sur le slack nous (WPFR et les leads) serons aussi présents pour partager nos expériences pour vous aider dans vos démarches. » Je préfère préciser qu’en tant qu’ancien coordinateur qu’on pourrait assimiler au terme « leads » : je ne m’inclus pas dans ce dispositif.

    Pour votre information le mentorat de WordCamps existe officiellement dans un programme de l’équipe communautaire de WordPress.org, je suis d’ailleurs un des mentors de ce programme. Aussi, si vous organisez un WordCamp en France, il y a de forte chance que nous échangions régulièrement à l’occasion d’entretiens individuels de mentorat (toutes les 2 semaines) 😊.

    L’organisation d’un WordCamp nécessitant une forte motivation et une grande énergie ça me paraît vraiment dommage d’y ajouter cette manière de les canaliser (décourager?).

    Ceci étant précisé, ce n’est que mon avis personnel, libre à vous d’appliquer cette suggestion.

    1. Julio auteur de l’article

      Hey Matt ! Merci pour ce retour point par point.
      Je vais me permettre (même si j’aime pas trop) de répondre aussi point par point.

      1) Oui, on aimerait le sans quota annuel, mais quand on regarde comment les camps sont lancés, organisés, on voit bien que personne ne se parle, n’est au courant de qui en lance un. Mon cas avec Nice fait qu’on était trop proches en date, même si géographiquement le plus éloignés possible. Résultat, Nice a décalé. Si on avait mis en commun au plus tôt notre envie de camp, on aurait mieux géré ces dates. (je reviens sur le nombre après)

      2) Je suis totalement d’accord avec toi, 1 Camp à l’année ce n’est pas assez, il ont eu raison d’en faire 4 ! Mais du coup ça n’a rien à voir avec nous. On est aussi à proposer 3/4 par an, on ne dit pas de réduire à 1. Du coup je vois pas le soucis.

      2.5) Le planning de 3/4 ou 20 date reste un planning pour les sponsors, oui je vois ce que tu veux dire. Cela dit, Je nous mets au défis de sponsoriser 6 WordCamps dans l’année avec des sponsors différents en top liste. On a qui… o2switch qui mets le paquet, et après ? Avec un peu de chance, WP Serveur ? Et c’est tout, on a aucune autre grosse boite en France qui est capable de mettre les gros plans (ok WP Media a l’argent, mais ils le gardent (personne à Paris 2018, juste 500€ au 2019, personne à Lille, etc) Alors que si on dit “Voila les 3/4 camps de l’année”, là tu es plus certains qu’ils puissent être présents. Cela n’empêche pas le sponsoring local, nous l’avons très bien fait sur Lille, beaucoup de sponsors agence étaient du coin, même Jackmail était du coin 😉

      3) Je suis content de savoir le nombre de Camp des autres, je n’avais pas l’info, mais ce qu’il me manque dans ce chiffre c’est “combien de participants prévus, combien sont venus ?” et encore “combien d’autres events web hors camp existe-il ?” puis “c’est toujours les même sponsors ?” et … et j’en ai d’autre pour vraiment comparer. On peut aussi en faire 10 à l’année, mais on vaut une quantité ou une qualité ? Oui c’est vrai, en 2018 seulement 3, + un WP Tech que j’inclus dans le terme “WordCamp” car ce sont les mêmes visiteurs et sponsors. Donc justement, c’était parfait ce chiffre de 3 ou 4.

      4) Je n’espère pas que ça devienne du club fermé, on fera tout pour que ça ne le soit pas. A la fois, Lille par exemple (encore), je ne veux pas lead le prochain (en fait si, mais non ^^) du coup, personne ne veut lead… Paris aussi tu as eu du mal à avoir un repreneur. Parfois, je pense que ça ne sera pas nu mal d’avoir des gens d’une team pour aider un camp. Alors oui c’est chronophage mais ça reste un choix de contribution, et moins il y a de camp, moins il y a de temps à donner ! 😀

      5) Mais nous aussi on croit qu’il faut continuer à promouvoir WordPress au plus proche de ses utilisateurs et à les encourager à se rencontrer. Les meetups sont déjà très bons pour ça, on donne un accès à notre compte bancaire pour eux, c’est dire si on veut que ça existe ! Et notre proposition de régulation a pour but de donner des camps de meilleure qualité et plus simple à organiser.

      6) Un WordCamp France va surement pouvoir naitre s’il a la place, sinon non.

      7) a11y, c’est un énorme coût, il faut du sponsor, s’il y a trop d’event, on prendra ce qu’on a pour faire ce qu’on peut. Moins de camps, plus simple à sponsoriser, plus de fonds, plus d’a11y. mathématique.

      8) Seul le WPTech est considéré WordCamp, les autres sont là dans le but de tenter de ne pas entrer en concurrence avec eux. WordCamp ou autre, ça reste une event web et les visiteurs (et parfois sponsors !) y sont aussi. Si on peut éviter de se mettre à 1 semaine d’un event comme WP Normandie ou WPTech, il faut le faire, ça reste très intelligent.

      9) Ok, je comprends, tu es totalement libre de venir aider de cette façon ou pas. D’ailleurs, tu restes même libre de faire un WordCamp Paris alors que notre système aurait souhaité que non, ce n’est que proposition, on adhère ou pas. On en voudra à personne. Et si finalement ça marche quand même on changera peut être le système pour augmenter le nombre ou inclure des données dont nous n’avions pas connaissance qu’elles feraient modifier l’orga.

      10) Nous ne souhaitons pas canaliser, mais améliorer le remplissage des visiteurs, faciliter le sponsoring, éviter la concurrence en date de nos propres events. Beaucoup de monde regrette de “ne pas pouvoir aller au camp XXX car il vient d’aller à YYY le mois dernier”, alors tu pourrais me dire “mais c’est le jeu, on est pas obligés de tous les faire”, c’est vrai. Et on se retrouve avec un Camp paris rempli au 2 tiers avec un nombre de sponsors difficile à remplir, bof.

      11) Merci encore, nous aussi ce n’est que suggestion, mais on va dire “c’est en place”, tu joues le jeu ou pas. Il n’y aura pas de drama si une team organise un camp sans en parler (c’est ce qu’on a toujours fait et je trouve dommage !! lol)

      Bonne journée !

      1. imath

        Merci d’avoir pris le temps de me répondre Julio. Je n’avais pas compris que c’était déjà en place et croyais qu’il y avait encore du temps pour en débattre. Je n’en rajoute pas plus du coup 👋

        1. Julio auteur de l’article

          Oui mais t’en fait pas hein, même si c’est en place, tout le monde reste libre de ne rien changer. A la limite le seul truc qui serait bien à minima c’est de nous (à WPFR) communiquer la date de votre camp soit avant de la proposer à central (le but de ce post, de ce système) soit quand c’est validé par central (trop tard pour nous mais bon, mieux que rien ^^)

  3. Marie

    Merci pour ce compte rendu suite à la réunion.

    L’idée d’initier des échanges entre les équipes organisatrices des différents secteurs me paraît très intéressante, cela créera peut-être de nouvelles vocations chez des personnes qui jusque là n’osaient pas se lancer seules ou en étant peu nombreuses, et enrichir notre communauté avec de nouvelles têtes :).

    Je suivrai les avancées de cette proposition avec intérêt.

  4. Thomas

    Ravi aussi de voir que vous reprenez cette idée déjà discutée en 2017. Je suis d’accord avec cette proposition même si je comprends aussi les peurs/inquiétudes de Mat. Il me semble quand même que c’est mieux d’être organisé plutôt que de faire des WordCamps trop rapprochés pour toutes les raisons énumérées par Julio.

  5. Éric Martin

    Bonjour Julio,
    Merci cet article. Je trouve, effectivement, qu’il serait intéressant d’essayer de mutualiser au maximum les ressources pour les organisateurs de WordCamp. Un WordCamp c’est compliqué à organiser, c’est long, savoir que l’on peut être soutenue et/ou aller chercher de l’aide ça peut soulager. Que ce soit une aide sous la forme de ressources type annuaire de prestataires par exemple ou de conseils auprès des anciens gentils organisateurs. J’approuve à 100%.
    À savoir, WordCamp Community Team propose, il me semble, aux organisateurs leur aide, sous forme de mentorat.

    Quelques remarques :
    1/ Il ne faut pas oublier les participants. L’idée c’est quand même qu’ils découvrent WordPress, de nouveaux outils, de nouvelles méthodes, se perfectionnent. Certes, il est intéressant d’avoir de la visibilité sur les différents WordCamps dans l’année mais, le participant, lui, globalement, il s’en moque, il ne compte absolument pas aller à tous les WordCamps. Celui de sa région, celui-là seul l’intéresse. D’ailleurs a-t-on une idée là-dessus, des stats ? Sur 200 participants, combien vont à plusieurs WordCamps dans l’année ?
    2/ Concernant le box, cela me paraît trop compliqué et onéreux (location et transport). Et qui va gérer ça ?
    3/ Sur de gros WordCamps oui les sponsors c’est sûr que c’est bien mais on peut faire autrement. On sait que le noeud du problème c’est le lieu et le nombre de personnes attendues. À l’organisateur de faire preuve de créativité :).

    Cette initiative est de toute façon très bonne, bravo. 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.