Gérer la duplication de contenus sur son blog

Gérer la duplication de contenus sur son blog

Lors de la gestion d’un blog, il peut vous arriver, pour x ou y raison, d’avoir à traiter avec du contenu dupliqué. Vicieux, facilement réalisable, le contenu dupliqué est un phénomène redondant en référencement.

Avant toute chose et pour éviter les rumeurs, vous devez savoir une chose : la duplication de votre contenu n’entraîne pas de pénalisation de site, de domaine ou la désindexation de votre site. En revanche, la duplication de contenu est le genre de chose qui peut pourrir les efforts fournis en référencement.

Imaginons que vous deviez partager 30% de votre contenu éditorial avec votre partenaire. La première réaction à avoir est : oui, mais on le partage comment ?

Pas de panique ! A ce moment là, 3 solutions existent pour éviter que cette duplication de contenu entrave votre ranking naturel :

  1. Implantation d’une balise meta robots/modification du fichier robots.txt : si votre partenaire est tolérant, vous pouvez très bien définir des règles interdisant à Google de suivre et d’indexer le contenu dupliqué sur le site externe. A ce moment là, aucune crainte pour votre blog, vous ne risquez rien, peu importe la quantité de contenus que vous partagez. Par contre, il y a peu de chance que votre partenaire business accepte, sauf s’il ne s’y connaît vraiment pas en web.
  2. Réécrire le contenu et duplication d’une partie seulement : si malheureusement, le partenaire souhaite reprendre votre contenu et ne souhaite pas intégrer de règles de non-indexation, il est toujours préférable de fournir, si possible, une version réécrite de son article. Cela fait, ne partagez qu’une partie de votre article en ajoutant en bas de ce résumé un beau lien html vers l’intégralité de l’article original qui se trouve bien sur sur votre blog.
  3. Utiliser une balise rel=canonical : probablement la meilleure solution qui conviendra à tout le monde. Le tag canonical, placé dans l’en-tête de page, permet d’indiquer à Google quelle est la version préférée pour un même contenu. Aussi, si le contenu est rigoureusement le même, c’est la meilleure solution à appliquer dans le sens ou ça n’empêche pas l’indexation de la page copiée. Par contre, Google connaitra la page source de l’article et aura tendance à privilégier la visibilité de celle-ci. Le fait d’avoir une page canonique peut s’appliquer au sein d’un même domaine, mais aussi entre différents domaines externes. Il est préférable d’afficher l’URL absolue dans le tag canonical.

Code du tag :

<rel="canonical" href="http://www.monsite.com/chemin-de-l-article-original"/>

A vous de jouer !

3 commentaires

  1. L'Homo Economicus

    Je n’ai pas de doute sur l’efficacité de la balise balise rel=canonical. Mais le principal problème des thèmes WordPress c’est :

    Les archives
    Les Tags
    Les articles

    Par exemple je me suis rendu compte que parfois pour un même article, on utilisait un tag qui portait le même intitulé que la catégorie. Quelle est l’utilité ?

    Faudrait alors repenser ses tags, optimiser les pages, repenser les pages de catégories et les optimiser.

    Enfin eviter de présenter la même information dans plusieurs pages.

    Excellent article.

  2. BuzzManiac.fr

    Pour ma part, j’utilise le plugin wordpress « wp-limit-posts-automatically », ça permet de ne pas avoir les articles repris dans leur intégralité dans les pages de tags, d’archives etcaetera …

Les commentaires sont fermés